LHW_SignsSomeoneYouKnow-01-1(fr-CA)

Un garçon remarque que sa sœur sort plus souvent. Il sait que leurs parents ne tolèrent pas qu’elle ait un petit ami et la couvre quand elle sort pour le voir. Il n’a rencontré le petit ami qu’une seule fois et sait qu’ils se disputent beaucoup. Il souhaite qu’ils rompent. Sa sœur a toujours l’air si fatiguée et ne pratique plus son art, qu’il sait qu’elle aime. Lorsqu’il confronte sa sœur à propos de son petit ami, elle se met en colère et refuse d’en discuter. Il remarque des bleus sur son cou.

La traite peut arriver à n’importe qui et les signes qu’elle se produit peuvent varier. Souvent, lorsqu’une personne est victime de la traite, les personnes qui l’entourent remarquent que quelque chose ne va pas, mais ne savent pas exactement ce qui se passe. Les trafiquants isolent les victimes de leurs systèmes de soutien, ce qui leur rendra difficile l’accès à l’aide. Si vous remarquez les signes suivants chez quelqu’un que vous connaissez, il se peut qu’il soit victime de trafic sexuel. Dans un premier temps, veuillez contacter la ligne d’assistance téléphonique nationale sur la traite des êtres humains (1-833-900-1010) pour obtenir de l’aide.

Changements dans l’utilisation des réseaux sociaux

Y a-t-il soudainement de nouveaux « amis » peu recommandables qui apparaissent sur la liste des abonnés aux réseaux sociaux d’une personne que vous connaissez? Ou alors, êtes-vous soudainement incapable de voir sa liste d’amis sur les réseaux sociaux parce que ses paramètres ont été modifiés en « privé »? Les images qu’elle commence à partager semblent-elles hors de propos et plus sexualisées qu’avant? Souvent, lorsqu’une personne fait l’objet d’un trafic sexuel, elle est achetée et vendue en ligne.

Changements dans le comportement

Les victimes de la traite présentent souvent des sautes d’humeur. Cela se produit initialement lorsque le trafiquant la manipule pour qu’elle fasse passer ses besoins avant les siens, recâblant son cerveau pour qu’il soit réceptif à la récompense et à la punition, ce qui entraîne des changements constants dans son comportement. Avez-vous remarqué qu’elle semble de plus en plus craintive, anxieuse ou irritable? Évite-t-elle de vous regarder dans les yeux? Si vous l’interrogez sur la façon dont elle occupe son temps, semble-t-elle évasive? Les victimes de la traite se sentiront souvent très seules, pleines de ressentiment et honteuses de leur situation. Le trafiquant sait comment provoquer ces sentiments et favorisera un environnement d’exploitation qui maintient sa victime vulnérable, isolée et contrôlée. Si vous remarquez ces changements de comportement inhabituels chez quelqu’un que vous connaissez, vous avez des raisons de vous inquiéter.

Manque d’autonomie

Souvent, lorsqu’une personne est victime de la traite, son trafiquant la dépouille de sa propre identité pour la contraindre à se soumettre. La première étape de ce processus est un changement de nom. La victime se verra attribuer un nouveau nom sous lequel sa nouvelle identité sera établie. Le trafiquant prendra et retiendra également son argent, ses biens personnels et ses pièces d’identité afin qu’elle n’ait aucun moyen de prendre soin d’elle-même et doive s’en remettre au trafiquant et à sa nouvelle identité. Le trafiquant utilisera également des tactiques d’intimidation et des menaces de violence pour contrôler ce qu’elle fait, comment elle le fait et ce qu’elle peut dire. Si vous remarquez que quelqu’un que vous connaissez montre des signes d’être dans une relation de contrôle, ne semble pas avoir les biens qu’elle avait ou utilise un nom qui n’est pas le sien, cela est préoccupant.

Changements d’apparence physique

Lorsqu’une personne est victime de la traite, son apparence physique change souvent. A-t-elle l’air fatiguée et mal nourrie? Se plaigne-t-elle souvent d’un manque de sommeil? Y a-t-il des signes croissants de dépendance et d’abus de drogues? Semble-t-elle porter plus, ou moins d’attention à son hygiène corporelle que ce qui est normal pour elle? Si vous remarquez un changement radical dans son apparence générale, cela pourrait être un signal d’alarme. Si vous remarquez des signes de violence physique ou sexuelle, il est temps de demander de l’aide.

Si vous soupçonnez ou réalisez qu’une personne que vous connaissez est victime de la traite, n’agissez pas seul. Communiquez avec la ligne d’assistance téléphonique nationale sur la traite des personnes (1-833-900-1010) pour obtenir de l’aide. Pour les jeunes qui connaissent quelqu’un victime de la traite, envisagez de contacter un adulte de confiance et attentionné, comme un tuteur ou un enseignant qui peut offrir de l’aide.

Give a Donation Button
Votre don fournira aux femmes et aux filles victimes de la traite le soutien nécessaire pour vivre une vie de liberté.
SHARE BUTTON@3x
Partagez cet article!
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Courriel